Salut Évelyne et René,

Je sais que vous êtes encore très occupé, toutefois, je me permets ce petit mail.

Le devise de la comédie classique reviendrait à mon sens de "dénoncer les moeurs en riant"

En ce qui concerne votre travail: mission largement accompli!

Line et moi tenons à vous remercier amplement pour cette merveilleuse soirée. Que voilà un Molière grand cru, déjà un défi en soi pour oser s'y attaquer, mais servi intelligemment et avec grand talent par une mise en scène originale et sans faille de notre Évelyne.
Personnellement, j'ai prêté une attention particulière à écouter le texte en même temps de regarder les comédiens lors de leur jeu sans paroles.

Encore bravo, Évelyne! Il n'y avait pas de temps mort. Il y avait de l'action; pas un seul que se tenait là sans rien faire. Un travail gargantuesque tout en profondeur. D'autant plus que tout tenait la route, pas un geste de trop, tout était bien orchestré et avait du sens.

Il n'y a pas de doute, chère Évelyne, au niveau de la mise en scène, indélébilement, tu laisses une empreinte, ton empreinte!!!

En ce qui concerne le volet comédien: le premier acte démarra un tant soit peu nerveusement. Cependant, si mes souvenirs sont bons, cela peut arriver après avoir joué quelquefois la pièce. Et puis, un jour n'est pas l'autre. Je veux dire, c'était bon, mais j'ai senti comme une petite tension. La panne n'a probablement pas arrangé les choses, mais là, les comédiens ont bien géré la situation.

Le second acte monta de dix crans du point de vue niveau; c'était superbe, profond, comique, bref, il me manque des adjectifs pour décrire mon bonheur.

Et puis, il y a la "petite Hélène". Elle vole tout droit sur les traces de sa maman. Quelle grâce; quelle élégance dans la gestuelle; quelle justesse dans son personnage. De plus, j'ai lu qu'elle assure également la technique et le son. Une réelle polymathe donc.

Et quelle plaisir de la retrouver, la "petite Hélène" qui est maman présentement.

Quant à René, je sais qu'il se sous-estime, mais tu as tort René. Ta présence est incontournable dans l'ensemble; les rôles te vont comme un gant et au-delà, tu possèdes une voix unique et puissante. Ton visage exprime la tragédie de toute une vie et avec humour. Une logique, laquelle, il est vrai, se télescope, mais quelle richesse pour un comédien.

L'un ou l'autre trou de mémoire, cela arrive dans chaque présentation, finalement, en tant que spectateur, je m'en fiche.

Pour conclure mon "petit mail", il reste encore à préciser que le choix des masques se marie parfaitement avec les visages et les personnalités des comédiens et comédiennes. Comme s'ils faisaient partie intégrale de chacun ou chacune.

Tout cela pour encore une fois vous dire à tous: merci! merci! merci!

J

Voilà, je vous souhaite une bonne continuation

Bisous à tous

Freddy et Line